Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Ain Jura Pro Assurances Courtage, seul le collectif compte.

"Il faut saisir toutes les opportunités de rencontrer des gens" – Danièle Régé Gianasso, Echallon/Saint-Claude

Après 30 ans en tant que salariée pour des entreprises en assurance, Danièle Régé Gianasso a décidé de se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat. "Les démarches dans le secteur de l'assurance sont particulières. Il faut d'abord obtenir un numéro de Siret qui permet ensuite l'obtention d'un numéro Orias pour lequel il faut justifier en amont d'une responsabilité civile professionnelle, note la chef d'entreprise. J'ai commencé mes démarches en mai 2012 pour avoir mon agrément en septembre de la même année." Danièle Régé Gianasso a installé le siège de son cabinet de conseil en assurances dans l'Ain et a racheté un porte-feuille de clients à Saint-Claude. Ainsi, en plus du Haut-Bugey, des Pays du Bugey et de Gex et de la Haute-Savoie, elle couvre une partie du Jura.

Comme beaucoup de créateurs d'entreprise, Danièle Régé Gianasso ne s'attendait pas à rencontrer autant d'obstacles : "il faut être très organisé et auto-discipliné pour monter une boîte surtout quand on travaille seul. Au début, j'ai eu la chance d'avoir l'aide de deux confères. Je suis solide mais c'est difficile !" Entre les formalités de création – qui évoluent -, les spécificités de chaque activité et le développement commercial, les créateurs d'entreprise ont des journées bien remplies.

Néanmoins, "il faut trouver un équilibre entre la gestion, qui reste un point sur lequel on ne peut pas déroger, et le développement commercial, explique-t-elle. Pour le premier axe, c'est un suivi quasiment hebdomadaire malgré le prévisionnel annuel établi avec le comptable. Pour le second, il faut saisir toutes les opportunités pour rencontrer des gens. D'une part parce que cela fait des contacts mais aussi parce que cela fait du bien de voir des confrères surtout quand on est seul !".

C'est pourquoi Danièle Régé Gianasso a profité de l'invitation de la CCI de l'Ain pour participer au Speed Business Meeting, en novembre 2015, où elle a pu rencontrer d'autres jeunes entreprises. "Au départ j'étais venue avec le but d'échanger des cartes de visite. Mais très vite, j'ai été agréablement surprise de pouvoir aussi échanger de l'expérience." Elle garde aussi un œil sur les actions proposées par la Chambre. "Pour ne pas freiner les initiatives, quoi que l'on décide, je recommande de bien se renseigner en amont sur les différents dispositifs et surtout prendre le temps de discuter et se faire conseiller!" Ultime conseille qu'elle souhaite partager avec ceux qui, comme elle, font le choix de l'entrepreneuriat : "avoir une trésorerie d'avance assez conséquente !"