Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Au Relais de la Fête, les apprentis ont le sourire

Mots-clés :

  • Imprimer
  • Agrandir
  • Diminuer
  • |

Sept salariés composent l’effectif des Relais de la fête de Viriat et du Creusot, dont une apprentie. « On a toujours formé des jeunes », souligne Laurent Joly. Toujours, c’est-à-dire depuis avant m me qu’il ne reprenne, avec sa sœur Rachel, en 2007, l’entreprise familiale née à Bourg-en-Bresse, dans les années 70, sous l’enseigne du Cotillon Bressan.

Rattachée au réseau national des magasins Le Relais de la Fête, la boutique burgienne s’est installée en 2009 au large, sur la zone commerciale de La Neuve. En 2011, les deux associés ont ouvert un deuxième point de vente en Saône-et-Loire.

Au printemps 2013, cherchant à recruter un apprenti pour la rentrée, Laurent a déposé l’offre sur Internet via la Bourse régionale de l’alternance. « La plateforme permet de vraiment cibler le profil du candidat recherché. Aujourd’hui, ce genre d’outil est indispensable car c’est de plus en plus difficile de trouver un apprenti. Des jeunes ne veulent pas travailler le samedi par exemple. On est en contact aussi avec le “Point A” de la CCI, qui édite les contrats, nous renseigne, nous aide. »

Le profil recherché par Laurent et Rachel, c’est plutôt CAP ou bac pro Vente. « Mais c’est un profil large. Chez nous, les salariés sont polyvalents, ils font l’étiquetage, la mise en rayon, la vente-conseil… L’apprenti est vraiment un collaborateur à part entière. On lui donne pas mal de responsabilités, tout en le cadrant bien sûr. Il faut savoir être à son écoute aussi. »

Le critère de sélection « avoir le sourire » est de mise. « Dans notre domaine, c’est important. » Autres qualités requises : « Le volontarisme, la curiosité, que le jeune s’intègre bien à l’équipe. »