Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Danfoss Commercial Compressors, un chemin vers l'entreprise 4.0.

  • Imprimer
  • Agrandir
  • Diminuer
  • |

"La technologie vient en complément. On ne peut pas faire sans l'humain." – Fabrice Faure, Reyrieux

Parce que la notion d'Industrie du Futur recouvre des champs divers et variés, la division Commercial Compressors du groupe international danois Danfoss a identifié 4 sujets au service de la recherche perpétuelle de performance et d'efficacité : la réalité augmentée, le robot collaboratif, le Big Data et la connectivité. "Nous avons jugé ces sujets suffisamment matures et à des prix abordables pour nous lancer", explique Fabrice Faure, FRCC operations director. "Nous n'avons pas recours aux technologies par effet de mode ! Nous investissons efficacement car nous nous inscrivons dans une recherche de performance."

Installée dans la zone industrielle de Reyrieux depuis 1971, Danfoss Commercial Compressors est leader sur le marché du compresseur et des unités de condensation pour la réfrigération commerciale et l'air conditionnée industrielle. En plus d'un service R&D, chaque année, ce sont 250 000 compresseurs pistons qui sont produits et envoyés dans le monde entier ainsi que 50 000 compresseurs scrolls à destination de l'Europe.

Une vision de l'entreprise différente

Le site de l'Ain travaille à être un référent industriel exemplaire tant sur la productivité, le taux de service, la qualité client que sur la santé et la sécurité au travail. "Nous sommes constamment en veille pour rester performant et innovant quantitativement et qualitativement, afin de nous démarquer pour apporter plus de plus value." C'est pourquoi le groupe Danfoss a choisi d'investir dans l'entreprise 4.0.

Le site de l'Ain a été choisi pour développer et tester des adaptations possibles, afin de repousser les limites de la méthode de lean manufacturing. "Une fois que nos investissements auront fait leurs preuves, les démarches seront dupliquées dans les autres sites de la division et peut être dans les 60 autres sites du groupe." Par exemple, grâce à des lunettes de réalité augmentée, le technicien qualité peut dorénavant être chez le client et échanger visuellement avec un expert pour mieux comprendre et traiter plus rapidement un problème. Certaines tâches pénibles ou demandant une manipulation lourde sont faites aujourd'hui par des robots. "Leur intégration a bien sûr fait réagir les collaborateurs. Mais ils ont aussi compris l'intérêt en terme de qualité de vie au travail et de performance." Les caisses de visseries sont connectées. Elles sont pesées en temps réel et une commande automatique est envoyée au fournisseur quand le stock est en baisse.

Les enjeux sont importants alors Damien Prost, responsable de la démarche lean manufacturing, est à l'affût des méthodes pragmatiques. "La CCI de l'Ain est un vecteur d'information. Je me suis donc inscrit aux différents ateliers Industrie du Futur. Nous ne sommes pas des spécialistes du sujet donc nous avons besoin d'être tenu informés des évolutions et des fournisseurs potentiels. Les échanges d'expériences sont toujours enrichissants surtout pour faire un benchmark le plus efficace." 8 thèmes, proposés chaque mois, permettent d'appréhender l'Industrie du Futur sous des angles divers. "Ces ateliers thématiques me permettent d'alimenter ma veille et mes connaissances. Mais également ils me confortent dans la démarche entreprise ainsi que sur les technologies que nous avons sélectionnées et que nous testons."

L'Homme au cœur de la démarche

Selon le Directeur des opérations, "on ne peut pas imaginer une Industrie du Futur sans aborder la question de qualité de vie au travail. Cette composante impacte le changement de production. Il n'y a pas que la transformation technique et de production, mais il y a aussi du management. Ce sont les hommes et les femmes qui font la valeur ajoutée à l'entreprise. La technologie vient en complément, pour aller plus loin. On ne peut pas faire sans l'humain."

C'est pourquoi le personnel est pleinement intégré dans la démarche. Afin d’améliorer continuellement sa performance, l'entreprise réalise des audits quotidiens des chaînes de production et des enquêtes de qualité de vie au travail tous les 6 mois auprès de l'ensemble du personnel. Chaque année, un thème de réflexion est proposé sur une période d’un mois pour que chacun puisse apporter ses idées. En 2017, 200 idées ont été proposées sur le thème de la digitalisation pour imaginer des solutions portant sur l'utilisation de l'impression 3D, la suppression du papier et la réduction des coûts de façon plus globale.

"Nous devons identifier à présent les compétences nécessaires pour faire évoluer notre personnel pour accompagner ce changement", commente Damien Prost.