Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Adipocere a la musique metal dans la peau

Mots-clés :

  • Imprimer
  • Agrandir
  • Diminuer
  • |

Adipocere, place Edgar-Quinet à Bourg-en-Bresse, est l’adresse connue des amateurs de musique metal bien au-delà de l’Ain. « 50 % des commandes en ligne viennent de l’étranger : Russie, Australie, Canada, Amérique du Sud, etc. » explique Christian Bivel.

La vente par correspondance de vinyles, CD et produits dérivés, il la pratique depuis longtemps : « J’ai créé l’entreprise en 1992, seul, à Miribel, au départ pour produire et promouvoir des groupes de musique metal. Elle a grossi, jusqu’à une dizaine de salariés dans les années 2000. Puis, avec la crise du disque, qui a débuté avant la crise économique générale et avec l’arrivée d’Internet, il a fallu réduire. »

Le magasin, c’est plus récent : il l’a créé fin 2008 « afin d’ouvrir le stock au grand public ». Il a ajouté un rayon disques d’occasion, « tous styles pour les vinyls », et une activité hors les murs : l’été, Adipocere s’installe sur les festivals. « En quatre jours au Hell Fest ou en trois au Motocultor, on fait le chiffre d’affaires de 4 mois au magasin ! » À partir de l’automne 2014, Adipocere sera également sur les marchés, à Bourg et Châtillon, avec CD, vinyls et aussi bières et boissons médiévales artisanales. « En mai dernier, j’ai pris la licence de vente d’alcool à emporter. »

Il n’oublie pas la vente en ligne pour autant ! Au printemps, il a suivi l’atelier proposé par la CCI sur le e-commerce. « Même si j’en fais depuis longtemps, il y a des choses à apprendre ! C’est vraiment utile. L’intervenant de la Répression des fraudes nous a donné des infos juridiques sur des points précis. L’échange avec les participants apporte des idées sur les démarches de  vente, la fidélisation des clients… » Des sujets à creuser peut-être lors d’un prochain atelier de la CCI ?