Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Aurélien Moulys a la main verte

Mots-clés :

  • Imprimer
  • Agrandir
  • Diminuer
  • |

« La première chose que j’explique aux nouveaux clients, c’est qu’ils peuvent bénéficier de 50 % de crédit d’impôt », souligne Aurélien Moulys. L’entreprise qu’il a créée en avril 2013 à Fareins est en effet agréée services à la personne, d’où ce petit « plus » qui peut faire la différence face à la concurrence.

Taille de haies et d’arbres, tonte, bêchage de massifs, ramassage des feuilles mortes… Jardinier de métier, il réalise tous travaux d’entretien d’espaces verts, ponctuels ou en contrats à l’année, pour des particuliers, dans le Val de Saône et la région lyonnaise. « Les paysagistes qui font aussi de la création ne peuvent pas avoir l’agrément services à la personne. »

C’est après avoir peaufiné son expérience au sein d’entreprises en tant que salarié qu’il a décidé de se lancer dans la création d’entreprise. « Ça ne se fait pas en un claquement de doigts ! Le projet doit être réfléchi. » Le sien l’était lorsqu’il a pris contact avec la CCI. « Le stage 5 jours pour entreprendre et la formation complémentaire m’ont conforté dans mon idée. On ne part pas dans l’inconnu. Ils permettent aussi de voir du monde, créer des contacts, un réseau. J’ai été aidé également par VSDI, que j’ai connu par la CCI. » Outre le prêt d’honneur à taux zéro accordé par Initiative Dombes Val de Saône ainsi que la subvention régionale de 3 000 €, le jeune créateur apprécie les réunions d’information proposées par la plateforme « sur tout ce qui peut concerner l’entreprise ».

Sur le terrain, la sienne a bien démarré. « La moitié des clients sont venus grâce aux flyers distribués dans les boîtes aux lettres. » Le bouche-à-oreille fait le reste. Pour l’instant, Aurélien travaille seul, avec pour objectif d’arriver à un temps plein fin 2014 « puis, d’ici trois à cinq ans, si ça marche bien, d’embaucher une personne, pour avoir plus de temps pour l’administratif ».