Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Care Concept en voie de transmuter la protection des populations

  • Imprimer
  • Agrandir
  • Diminuer
  • |

"Nous disposons de technologies qui permettent un éventail extraordinaire des possibles" – Philippe Chabbouh, Lagnieu

Sapeur-pompier depuis 1984, Philippe Chabbouh est également préventionniste et prévisionniste. Il est appelé lors d'interventions de grande ampleur pour analyser les risques en présence et préconiser les mesures les plus adaptées à la situation, afin de limiter les effets d'un sinistre. "A chaque fois, nous avons 2 axes d'action. Le premier est d'assurer la sécurisation des populations et des intervenants et le second est la reconnaissance du terrain pour une meilleure appréhension. Ce dernier point est extrêmement délicat car les données sont recueillies en partie par les équipes au plus près de l'accident. Nous sommes confrontés à des réalités physiologiques [chaleurs fortement élevées pour le corps humain, course contre le temps et les éléments…] qui limitent la précision des informations", explique le capitaine Chabbouh. Ce constat opérationnel l'a conduit naturellement vers une réflexion sur l'usage de l'intelligence artificielle et la robotique pour l'assister dans son travail de protection civile.

Son projet en tête, Philippe Chabbouh a pris une première fois contact avec la CCI pour créer son entreprise Care Concept. En plus de l'accompagnement à la création, les conseillers de la CCI l'ont mis en relation avec Sébastien Lacroix, fondateur d'Infratech à Revonnas, un bureau d'études VRD spécialisé dans l'aménagement du territoire ayant l'habilitation pour l'usage de drones pour de la photogrammétrie  et autres travaux aériens. "Le but de cette synergie est d'avoir recours à la haute technologie pour vectoriser le terrain et transmettre rapidement le plus d'informations visuelles et techniques au poste de commandement et pour une meilleure réactivité. Aujourd'hui, nous travaillons sur plusieurs déclinaisons de drones : avec des caméras HD et 3D, des extincteurs, des haut-parleurs et des défibrillateurs embarqués ou encore avec des capteurs thermiques, infrarouges, de mesures de polluants ainsi qu'un système appelé Valurge (valise d'urgence)... La robotique opérationnelle participe à la résilience sociétale ! Avec l'article 8 du décret du 17 décembre 2015 , nous avons une dérogation pour l'usage des drones dans le cadre de la protection civile", précise-t-il.

Des conseils pour son développement

En même temps que la phase de développement de son offre, le jeune dirigeant a poursuivi sa collaboration avec la CCI de l'Ain en s'inscrivant aux Ateliers Techniques Commerciaux (ATC). "Je me suis inscrit aux 5 thématiques car, même si elles peuvent être prises indépendamment, elles ont une continuité intéressante avec des conseils hyper-opérationnels. A chaque fois, un expert apporte un éclairage dans un domaine précis."
De part les fondements de son métier initial - partage d'expériences et travail en équipe - Philippe Chabbouh relève l'opportunité de ce rendez-vous pour échanger avec la vingtaine de participants tout secteur confondu. "On peut toujours apprendre car le doute est le début du savoir et le commencement de la vérité." Et d'ajouter : "c'est aussi un lieu de réseautage. La CCI a une telle connaissance du terrain et de ses entreprises qu'il est facile de trouver des contacts en fonction de ses besoins".

Une veille sur l'Industrie du Futur

Depuis avril 2017, la CCI propose un cycle d'ateliers et de veille consacrés à l'industrie du futur. Passer de la théorie à l'appropriation, telle est l'ambition du programme. "La notion d'industrie du futur est déjà présente aujourd'hui, explique Philippe Chabbouh. Nous disposons de technologies qui permettent un éventail extraordinaire des possibles. Il ne faut pas louper le coche." C'est pourquoi il s'est inscrit à plusieurs ateliers du cycle (Objets connectés, robotique cobotique & humain augmenté,…). Chaque mois, les entreprises de l'Ain sont conviées à une présentation technique par un expert, complétée par des mises en pratiques. "Il est enrichissant de tout découvrir pour en avoir une vision à 360° car il y a un fort potentiel. Dans le  cadre de mon activité, l'internet des objets va nous permettre d'améliorer la sécurité des travailleurs. Les technologies existent et fonctionnement. Il faut maintenant se centrer sur les usages."