Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Coffee&Cie se nourrit de rencontres

"il faut savoir trouver ce temps d'un retour sur sa propre expérience" – Kristell Migaud, Bourg-en-Bresse

De son ancienne vie professionnelle de chargée de production dans le spectacle, Kristell Migaud a tiré un concept pour créer son entreprise. Depuis juillet 2012, elle est à la tête de Coffee&Cie, L'instant convivial. "Je faisais de longues journées et j'étais adepte de café et de thé. Lors de mes déplacements professionnels, j'aimais rapporter des spécialités à partager", explique la dirigeante. Elle a donc créé une entreprise de vente directe en réunion avec "des produits originaux et de qualité autour de la pause café". "C'est une reconversion vers l'originalité dont je me voyais bien être ma propre cliente", plaisante-t-elle à moitié.

Avant de se lancer, Kristell Migaud a réalisé une étude de marché. Elle a pu constater que personne ne faisait du "commerce de pause café" et que l'appellation instant convivial n'était pas déposée. Ensuite le choix du type de distribution – vente directe - s'est imposé de lui-même : "consommer en même temps que l'on achète, il n'y a rien de mieux pour vendre !" La vente directe est la 3e voie de distribution après les grandes surfaces et Internet. "C'est une tendance jeune et citadine qui se rapproche du social shopping", explique Kristell Migaud. Il s'appuie sur un axe de communication et une convivialité extraordinaire. C'est un modèle économique en évolution."

Depuis ses premiers pas dans la pépinière PAMPA sur le Parc Industriel de la Plaine de l'Ain, l'entreprise a bien grandi. 6 personnes sont employées sur le site dans la zone Cenord de Bourg-en-Bresse. Kristell Migaud compose avec 630 distributeurs en France, dont une vingtaine dans l'Ain, ainsi qu'en Belgique et aux Pays-Bas.

Au moment du lancement de sa société, la chef d'entreprise avait été mise en relation avec le CCI de l'Ain par l'intermédiaire du PIPA. "J'avais besoin d'être rassurée et accompagnée dans mes choix. 1 an après la création, je n'avais pas suffisamment de recul pour évaluer si j'allais dans la bonne direction. J'ai donc fait un prédiagnostic Commercial et Marketing pour m'appuyer sur un regard extérieur et professionnel. Les résultats m'ont rassurée et m'ont poussée à poursuivre avec des améliorations. Aujourd'hui, je suis confrontée à d'autres difficultés que la création d'entreprise. Ce sont la maitrise de toutes les compétences des chefs d'entreprise. Il faut être pointu ! Mais en même temps, on ne peut pas être formé sur tous les postes!"

C'est pour ces raisons qu'elle a gardé contact avec les conseillers de la Chambre. Elle bénéficie ainsi de leurs compétences sur différents axes pour continuer à développer son activité. Elle participe également aux Ateliers Techniques Commerciaux "pour continuer à échanger avec d'autres chefs d'entreprise, ajoute-t-elle. Même si on pense que cela nous prend du temps, cela nous oblige aussi à prendre ce temps pour nous poser. On aurait toujours de bonnes raisons de sacrifier ce genre d'action mais il faut savoir trouver ce temps d'un retour sur sa propre expérience".