Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Colnec Health, une création d'entreprise passionnée

" Mon objectif était et reste de constituer un réseau de valeur" - Y. Mboda, Saint-Genis-Pouilly

Yves Mboda a reçu le prix "Coup de cœur Innovation" de la CCI de l'Ain lors des Trophées 2017 de la Création-Reprise d'Entreprises.
 

Jeune chef d'entreprise, qui êtes-vous ?

Avant de démarrer le projet Colnec Health, j’étais directeur et membre du comité de direction de l’AVASAD, une Institution parapublique qui compte plus de 4500 collaborateurs, et qui est chargée par le Conseil d’Etat de mettre en œuvre la politique des soins à domicile et de santé scolaire dans le canton de Vaud en Suisse. Dans le cadre de cette fonction, j’ai notamment introduit une méthode internationale d’évaluation de la situation globale du patient, mis en place le dossier patient numérique pour les soins à domicile, permettant ainsi l’échange d’information entre les professionnels de santé. Auparavant, j’avais dirigé de grands projets et programmes internationaux de système d’information pour entreprises multinationales. Plus tôt dans ma carrière, j’ai créé une startup innovante dans le domaine des télécommunications et introduit en France l’une des toutes premières cartes téléphoniques prépayées alors même que la concurrence était encore balbutiante dans ce secteur.

Sur le plan académique, j’ai souhaité me doter de connaissances complémentaires pour soutenir mes projets. C’est ainsi que je suis titulaire d’un Master en Ingénierie des réseaux et télécommunication, d’un Master 1 en sciences économiques, d’un Master en Administration des entreprises, d’un Post MBA en finance et d’un Doctorat en stratégie d’entreprises.

Le projet COLNEC Health est né à la fois d’une frustration personnelle en tant que patient ou proche de patients, ainsi que de mon expérience professionnelle aux contacts de personnels soignants et quelques fois de malades. J’ai alors ressenti initialement le besoin d’apporter aux médecins surchargés des solutions pour faciliter leur travail : « trier » les patients en fonctions de nécessités médicales réelles, faciliter la collaboration avec leurs confrères sans utiliser les courriers postaux et fax pas pratiques et chronophages. Puis la co-construction du projet avec des patients et des médecins m’a permis d’affiner le besoin.

Les maladies chroniques sont en pleine expansion (20 millions de patients) et sont devenues la première cause de décès et d’invalidité. Pourtant la prise en charge n’a pas beaucoup évolué ; elle est restée paternaliste (le médecin prescrit au patient ce qu’il croit être bon pour ce dernier), épisodique (confinée à l’hôpital ou au cabinet médical, alors même que 99% des évènements qui affectent la santé du patient se déroulent dans son cadre de vie) et fragmentée (le patient complexe étant en général traité pour des pathologies distinctes, avec potentiellement des traitements incompatibles ou contradictoires, sans réelle coordination).

COLNEC Health, a pour mission de développer des solutions e-santé innovantes pour améliorer la prise en charge des patients au quotidien. Cette startup souhaite permettre à toute personne atteinte de pathologie chronique de vivre la vie qu’elle souhaite pour elle-même, au mieux de ses capacités. Pour y arriver, elle offre une plateforme collaborative qui permet au patient de recevoir le soutien instantané, adapté et proactif du personnel soignant et des aidants, pour l’aider à planifier et gérer lui-même ses soins de façon autonome et atteindre ses objectifs de santé. Elle est centrée sur le patient dans sa globalité. Il s’agit d’une nouvelle approche des soins fondée sur le partage, le temps-réel, le soutien, la collaboration et l’interactivité entre soignants et patients.
 

Pourquoi vous êtes-vous lancé dans l'entrepreneuriat ?

Je suis issu d’un milieu plutôt très modeste dans un des quartiers les plus difficiles du Cameroun, où l’emploi salarié est loin d’être la norme. On pense d’abord à se « débrouiller » par soi-même, c’est à dire « entreprendre », démarrer sa « propre affaire », aussi petite soit-elle. Il faut s’en sortir sans compter sur les autres. Il faut s’en sortir par soi-même. Cela pourrait expliquer, en partie au moins, le fait que j’ai toujours été attiré par l’entreprenariat, tout en sachant que l’école serait mon seul filet de sécurité ; j’ai lancé ma première entreprise dès la fin de mes études malgré l’absence de ressources financières, en croyant au rêve américain… en France.

Si le succès espéré n’a pas été au rendez-vous lors de cette 1ère expérience de jeune diplômé, cela a fortement contribué au fait que, malgré des obstacles quelque fois pesants, j’ai pu gravir rapidement les différents échelons et accéder au comité de direction d’une grande entreprise suisse. Pour autant l’idée de l’entreprenariat était toujours présente, et j’ai recommencé dès que l’occasion s’est présentée. A travers l’entrepreneuriat, je recherche certainement une forme de liberté et d’indépendance sur tous les plans, mais aussi le désir de transformer le monde et me réaliser. J’aime les défis … et il y a en a beaucoup dans ce beau et difficile monde qu’est l’entreprenariat… mais c’était aussi probablement le chemin naturel pour moi !
 

Comment vous y êtes-vous pris ?

J’ai choisi d’approcher la création de l’entreprise de façon organisée et méthodique, faite d’interactions et d’itérations ; mon objectif était et reste de constituer un réseau de valeur et mettre au point le business model. Je pense que l’entreprenariat est un processus social, qui se construit avec les autres. Aussi, dès l’origine, j’ai choisi de m’entourer de personnes (comité stratégique par exemple) qui se sont engagées et ont aidé le projet à grandir, sous la forme d’une co-construction.

D’autre part, ne pouvant prédire ce que sera le marché, j’espère le transformer avec la communauté créée. Par conséquent, je vais sur le terrain avec un model initial (organisation-produit-marché), que j’affine par apprentissage, par d’itérations successives. C’est ce processus réflexif que je suis depuis l’origine du projet. J’espère que cela conduira COLNEC Health au succès… pour moi, le processus est aussi important que le résultat attendu et on en retire toujours une expérience riche et variée.


Et aujourd'hui, où en est votre entreprise ?

Après une phase de Recherche et Développement, COLNEC Health vient de sortir la version beta de PACO – chronic PAtient’s COmpanion.

PACO est la première application médicale de planification et de suivi en temps réel des données cliniques et comportementales pour une prise en charge centrée sur le patient dans sa globalité. Cette application est actuellement en phase de test, phase qui sera bientôt suivie du pilote avec des patients et des personnels soignants en conditions réelles. Depuis sa création, l’innovation, le parcours et le fort potentiel de COLNEC Health ont été récompensés par plusieurs prix, dont « Entreprise Remarquable » d’Initiative France, « Excellence 2017 » de BPIFrance, « Spécial Innovation » de la Chambre de Commerce et de l’Industrie de l’Ain ; et nous sommes toujours fiers de compter à nos côtés BPIFrance, ainsi que la Communauté des Communes du Pays de Gex et le CERN dans le cadre de l’incubateur Innogex.

Pour atteindre ses objectifs et réaliser la mission qui est la sienne, COLNEC Health a renforcé ses équipes franco-suisses qui comprennent un comité stratégique et un conseil médical constitués de leaders d’opinion, ainsi qu’une équipe opérationnelle expérimentée et complémentaire qui comptera bientôt 8 salariés, non compris les prestataires. La première levée de fond auprès d’investisseurs institutionnels et privés en France et à l’international s’est achevée avec succès, signe très positif de confiance dans le potentiel du projet ambitieux de cette jeune startup. Cette levée de fonds a permis de développer le produit et mettre en place l’équipe opérationnelle.

2018 s’annonce déjà comme une année pleine de défis très intéressants, notamment le lancement commercial de PACO en tant que dispositif médical certifié (marquage CE) en France et Suisse, et à l’international, tout en maintenant un ancrage local important.

COLNEC Health est impatiente de partager sa vision avec les communautés de patients et de professionnels de soins.

 

Initiative unique en France : un fond d'intervention mise en place par la CCI de l'Ain

Dans le cadre de son Plan d'actions pour le renforcement et le développement du tissu économique de l'Ain, la CCI de l'Ain a souhaité dès 2009 amplifier sa mission d'accompagnement à la création et la reprise d'entreprise en augmentant les possibilités de prêts d'honneur des Plateformes d'initiative locales et du Réseau Entreprendre.

C'est l'objectif de la création du fonds d'intervention en faveur des PFIL du département qui finance les projets de création ou reprise d'entreprise portés par des futurs ressortissants de la CCI. Les PFIL sont des association Loi 1901 qui ont pour mission d'aider gracieusement les créateurs et les repreneurs d'entreprises en leur accordant un prêt d'honneur sans intérêts et sans garanties et en les accompagnant pendant les premières années de leur projet. Ainsi, sur la période 2009/2017, la CCI de l'Ain a instruit 260 dossiers de demande d'abondement au fonds d'intervention et a refinancé 152 projets pour un montant de 2 011 800 €.

Ces projets présentaient une forte logique entrepreneuriale, un potentiel de développement et de création ou de maintien d'activité à moyen terme et un effet structurant sur l'économie du territoire.

La CCI propose également des réunions d'informations pour les porteurs de projets et les jeunes créateurs.