Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Famy optimise son énergie

"La certification oblige à repenser le quotidien pour une meilleure prise de conscience." – S. Trifunovic, Châtillon-en-Michaille

Entreprise du BTP, le Groupe Famy s'est construit, génération après génération, sur les valeurs fondatrices que sont la qualité et le respect des engagements. Il développe - sur 8 sites en France (dont 2 dans l'Ain) et 2 implantations en Afrique - les activités d'exploitation de carrières, terrassement, démolition, traitement des inertes, canalisation et réhabilitation des réseaux. "L'évolution permanente de nos métiers, les attentes de nos clients et de la réglementation sont de plus en plus importantes", constate Sacha Trifunovic, responsable développement RH et QSEE. "Nous sommes  conduits à faire évoluer constamment notre politique Qualité Sécurité Energie Environnement (QSEE) pour répondre de façon adaptée à l'ensemble des exigences de toutes les parties intéressées : clients, MOE, institutionnels, fournisseurs, sous-traitants, personnels, riverains…". Alors, lorsqu'il s'agit d'exigences environnementales, l'entreprise de Châtillon-en-Michaille s'inscrit naturellement dans une démarche de certifications en gage de qualité. "Depuis 2004, Famy est certifié selon les référentiels ISO 9001 pour la Qualité, OHSAS 18001 pour la sécurité et ISO 14001 pour l'environnement. Depuis 2016, nous avons obtenu la certification MASE et ISO 50001 pour l'énergie."

Famy s'est fait accompagner par la CCI pour l'obtention de cette dernière norme. "Nous avions déjà travaillé avec les services de la Chambre pour un pré-diagnostic. Je me suis donc naturellement rapproché d'eux pour des conseils. C'est en discutant de notre besoin que le conseiller m'a indiqué que la CCI se proposait d'initier une démarche collective ISO 50001. Et en tant que ressortissant de la CCI, nous avons pu bénéficier d'un accompagnement collectif et individuel et d'aide au financement de l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie)."

En raison de la taille du groupe (600 personnes) et de son chiffre d'affaires (80 millions € en 2016), Famy devait réaliser un audit énergétique réglementaire. "Nous avions deux solutions : soit nous réalisions un audit pour juillet 2016, avec un coût élevé et sans réelle obligation de mise en place ; soit nous nous lancions dans une démarche de certification. Comme nos certifications de renouvellement arrivaient à échéance, nous en avons donc profité pour intégrer le référentiel ISO 50001 afin de continuer à démontrer notre engagement dans une démarche globale d'amélioration de nos performances." Il explique avoir préféré cette seconde solution car "la certification oblige à repenser le quotidien pour une meilleure prise de conscience. Le facteur humain est relativement important ! Les bons réflexes pris en entreprise sont gardés dans le quotidien."

Le programme OPTIM'ENERGIE ISO 50001, mis en place par les CCI d'Auvergne-Rhône-Alpes, se découpe en 2 temps principaux. Le premier consiste en formations groupées : "Ce format favorise la richesse des échanges et une dynamique constructive est imposée naturellement par le groupe. Même si les entreprises participantes ne sont pas du même secteur, cela crée une émulation positive. Avec ce type d'initiative, l'entreprise est confrontée à un regard neuf, différent et critique."
Dans un second temps, un bureau d'étude spécialisé se rend dans les locaux de l'entreprise pour apporter une expertise technique spécifique à son fonctionnement et liée à des problématiques ciblées. Après une mesure de tous les facteurs d'influence, un plan d'actions des potentiels d'économie d'énergie est bâti, assorti d'outils d'analyse "sachant que les retours sont mesurables dans le temps" précise Sacha Trifunovic.
Pour Famy, la démarche s'est principalement orientée sur la consommation de carburants. "En dehors du levier technologique, l'entreprise peut agir sur l'organisation et le comportement" explique Damien Cuche, animateur QSEE. C'est pourquoi, suite aux conseils, il organise régulièrement des "Quart d'heure de sensibilisation" à destination des conducteurs d'engin et des chauffeurs de camion, pour les sensibiliser aux bonnes pratiques de conduite.
A mi-parcours, l'entreprise bénéficie d'une visite d'évaluation par la CCI de l'Ain. En fin de programme, l'AFNOR réalise une sorte d'audit à blanc pour vérifier le niveau d'avancement de l'entreprise en vue du passage de la certification.