Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Gérard Perrier Industrie optimise son système d'air comprimé

Rodolphe Paccoud, Responsable des bâtiments - Géral / Gérard Perrier Industrie – Blyes

"En juin 2010 nous avons revu notre système de production d’air comprimé sur notre site de Geral unité 2. Après étude, nous avons opté pour l’investissement d’un compresseur à vitesse variable, ce qui nous a permis de réduire nos consommations électriques pour une même consommation d’air, et d’améliorer la régulation de la pression d’air avec un ∆P de 0.2 bar.

Nous avons également centralisé nos compresseurs d’air dans une zone de stockage à grand volume au lieu de petit local technique afin de bénéficier de l’énergie de chauffage résultant du fonctionnement du compresseur. Un système de hotte amovible nous permet d’évacuer cet air chaud vers l’extérieur lors des périodes de climatisation."

 

L'air comprimé : un poste coûteux à optimiser.

L’air comprimé peut représenter jusqu'à 30% de la facture d’électricité dans les entreprises industrielles. C'est un poste où les économies sont souvent importantes via de simples actions : réduction des fuites, ajustement de la pression du réseau…

Les facteurs qui influencent la consommation énergétique pour la production d'air comprimé sont variés : conception et équipements du réseau, performance du matériel, type de compresseur, conditions d'utilisation, maintenance et régulation…

Il est possible aussi de récupérer la chaleur produite par les compresseurs pour chauffer une partie des locaux.

 

 

Un accompagnement de la CCI pour maîtriser son énergie.

Ce témoignage d'entreprise illustre la nécessité de maitriser l'énergie.

Dès 2006, la CCI de l'Ain a inscrit la question de la maîtrise de l'énergie parmi ses priorités d'actions. Suite au programme régional OPTIM'ENERGIE, elle a en 2007 concrétisé sa volonté de pérennisation des actions sur ce thème grâce au développement d'un programme "Energie" spécifique.

Cette mission se décline sous forme d'actions individuelles et d'actions collectives selon les besoins identifiés les plus pertinents en termes d'économies d'énergie pour les entreprises.

Face aux enjeux posés par la Transition énergétique et l'Economie circulaire, la Chambre a veillé à mener ses actions d'appui aux entreprises de manière complémentaire et coordonné avec d'autres acteurs du territoire, comme à titre d'exemple en signant des conventions de partenariat avec HELIANTHE en 2007, ERDF en 2013 et le CETIAT en 2014.

Au-delà des besoins techniques sur l'énergie, la Chambre est montée en compétence dans le domaine du management de l'énergie dans le cadre du programme OPTIM ENERGIE ISO 50001 avec l'accompagnement d'entreprises de l'Ain dans la mise en place de la norme ISO 50001 et dans le cadre du projet européen STEEEP (Support and Training for an Excellent Energy Efficiency Performance) qui regroupe 60 PME en Rhône-Alpes.

Dans le cadre de cette mission, la Chambre a développé un outil de « pré-diagnostic énergie », proposé gratuitement et confidentiellement aux entreprises.

Suite à l'analyse des préconisations des premiers "pré-diagnostics énergie" dans l'Ain, il en est ressorti le besoin de compléments d'informations et d'échanges techniques sur des thèmes récurrents dans le cadre d'un programme d’Ateliers Techniques de l’Energie (ATEN). . autour de cinq sujets : la gestion de l'énergie, le chauffage et le conditionnement d'air, la production de froid, l'éclairage, l'air comprimé, au rythme d’un atelier tous les deux mois.