Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Santé mentale et travail : 19 rendez-vous dans l'Ain

  • Imprimer
  • Agrandir
  • Diminuer
  • |

La semaine d'information sur la santé mentale a lieu du 13 au 26 mars 2017. Evènement national, cette 28e édition aura pour thème "Santé mentale et travail".

19 manifestations auront lieu dans l’Ain : conférences, rencontres et dédicaces, ciné-débats, journées professionnelles, spectacles, portes ouvertes, débats ...

Programme complet  à retrouver également sur le site web du CPA : www.cpa01.fr

Elles sont organisées dans des établissements de soins, médico-sociaux, sociaux et dans des lieux divers : salles des fêtes, librairies, parcs, cinémas ...

Selon l'OMS, « Les problèmes de santé mentale sont devenus l'une des principales causes d'absentéisme au travail et de retraite anticipée. La récession économique actuelle et ses effets sur le marché du travail vont probablement aggraver les problèmes d'emploi et de qualité de la vie chez les personnes atteintes de troubles mentaux et leur famille.» (OMS, 2010).

Le travail peut avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale, en renforçant le sentiment d’inclusion sociale, de statut, d’identité et d’estime de soi. Cependant, les personnes vivant avec un trouble psychique travaillent - entre 55 et 70% selon les études - mais moins que les personnes sans trouble. Elles ont aussi deux à trois fois plus de risque de se trouver au chômage (OCDE, 2012).

De tels écarts représentent une perte majeure pour les personnes concernées, leurs familles, l’économie et la société. Il est nécessaire de trouver des solutions adaptées pour leur intégration et/ou leur maintien dans l’emploi. De manière générale, la perte de travail et le chômage sont associés à un risque accru de troubles psychiques (stress, anxiété, dépression, addictions, etc.). Le burn-out dans le monde du travail va de pair avec l’augmentation des exigences de flexibilité, de mobilité et de responsabilités. Enfin, la pression de la performance s’exerce de plus en plus tôt chez les jeunes, et les difficultés d’accès à la formation et à l’emploi les rendent particulièrement vulnérables à la souffrance psychique.

Dans l’Ain, les SISM, en favorisant la coopération des acteurs de santé, du médicosocial, de l’éducation et du social, oeuvrent pour mieux faire comprendre les troubles psychiques et pour une meilleure intégration de chacun dans la cité. Ainsi, usagers, familles, psychiatres, psychologues, membres des associations, artistes,
infirmiers, travailleurs sociaux…. Informent, expliquent, débattent, répondent aux questions du grand public.

Dans l’Ain, de nombreuses structures se sont fédérées pour organiser l’événement sur tout le département. Le comité d’organisation rassemblé cette année par le Centre Psychothérapique de l’Ain est composé : de différents services du CPA, de l'association Pèse-Plume 01, de l'ADAPA, de la CARSAT, de l'IREIS, du Cabinet médical Norélan de Bourg-en-Bresse, de l'ATME01 portée par l'association IDEO, du Collectif « Divers-Cité » d'Hauteville-Lompnès, de l’UNAFAM de l’Ain , de la MGEN de Bourg-en-Bresse et de Chanay, de l’APAJH 01, du Centre ORCETMANGINI d'Hauteville-Lompnès, de l'ADEA, du SAVS APAJH de Meximieux, du GEM « Tendre la main » de Montrevel-en-Bresse, de l'association Vivre-en-Ville 01, du Service de Santé au travail de l'Ain, de l'association Vilhop'Ain, de l'Institut de Formation des Soins Infirmiers du CPA.