Espace personnel

Mot de passe oublié

Vous êtes ici

Produits Nexans - Bourg-en-Bresse

Nexans valorise ses déchets

"L’opération Optim’Déchets a été pour nous le déclencheur" – Christian Boucher, Bourg-en-Bresse

Depuis 2015, l'ADEME et le réseau des CCI de Rhône-Alpes a accompagné 16 entreprises dans leurs actions pour réduire et valoriser leurs déchets et pour démontrer que ces actions sont rentables.

C'est le cas de Nexans. L'entreprise de 270 salariés, installée à Bourg-en-Bresse, fabrique des câbles d'énergie moyenne et haute tension ainsi que des câbles à conducteurs nus.

Sur les 500 T de déchets industriels banals (DIB) générés en 2013 par Nexans, les dépouilles de gaines en représentent une part importante soit 150 T. Celles-ci sont constituées d’une couche de PE et d’un feuillard d’aluminium collé. Jusqu’à présent mélangées et non valorisées, ces dépouilles sont désormais mises de côté.

Constituant également les DIB (cf paragraphe du dessus) de Nexans, les démarrages d’extrusion (purges) sont en partie mis aux déchets (100T). L’accompagnement Optim’Déchets a permis de proposer le recyclage de ces purges d’extrusion.

L’opération Optim’Déchets a été pour nous le déclencheur pour mener à bien notre objectif de réduction significative de la quantité de déchets banals. La quantification par catégorie des déchets, une estimation des gains possibles, la fourniture de références de sociétés spécialisées, la proposition de points de collecte forment un ensemble d’informations précieuses qui vont nous permettre de prolonger les actions initiées, explique Christian Boucher, Responsable environnement.

Plusieurs actions ont été mises en place pour trier et valoriser les dépouilles gaine (recherche de filières, la mise en place d'un tri puis le lancement d'un premier essai de recyclage) et les purges d'extrusion (définition de solution de tri au pied de la machine, benchmarking de sociétés spécialisées pour ces matières). Ainsi 250 tonnes de déchets ont été valorisés soit 50% du gisement initial de DIB de l'entreprise.

Nexans a également porté ses efforts sur la valorisation des déchets d'emballages et de bois. "Optim’Déchets a permis de mettre en évidence le fait que nos déchets d'emballages n'étaient pas valorisés : 30 T de films plastiques et big bags sont recyclables". L'accompagnement réalisé par le bureau d'étude en déchets et la CCI de l'Ain a pu mettre en évidence le gisement, définir les points de collecte dans les ateliers et des moyens simples de stockage au pied de la machine. Après un benchmarking, un contrat de recyclage a été mis en place. "Une quantité importante de palettes étaient envoyées en destruction. Par la démarche Optim’Déchets, nous avons appris que ces palettes avaient une valeur commerciale dans des filières spécifiques".